Nos corps qui jasent

Depuis plusieurs semaines, nos corps — avec nos cœurs, nos esprits et tout le reste — sont, pour la plupart d’entre nous, confinés. Nous, Jaseuses, avons depuis quelques temps envie de jaser sur les ondes, de faire frémir les décibels et s’entrechoquer les mots — de faire un podcast. Nous avions aussi le désir, avant que la pandémie nous sépare, de développer un “atelier corps” qui serait un moyen de mieux incarner nos recherches par des interventions mettant nos corps en action et au cœur de nos réflexions, allant de la création de son propre sex-toy, à des cours de boxe, d’auto-examen médical ou de communication en milieu autogéré.

Notre message d’aujourd’hui se trouve à l’intersection de ces deux envies : comment vont vos corps en ces temps allongés, en ces espaces rétrécis ? Nous aimerions créer une première pièce sonore qui serait la rencontre cacophonique ou harmonieuse de tous ces mots et sensations qui traversent nos corps en cette période trouble.

Comment tu te sens ? Est-ce que, sans les injonctions du quotidien, tu respires mieux ? Est-ce que au contraire c’est claustrophobique, toutes ces restrictions ? Est-ce que ton corps t’envoie des messages nouveaux, brouillés, surprenants ? Est-ce que tu serais d’accord pour t’enregistrer raconter tout ça et nous faire parvenir cette bouteille à la mer sonore ? Mélanger nos voix à défaut de faire se rencontrer nos corps.

Si tu es partant.e (non-mixité choisie sans mecs cis) pour rejoindre ce grand chœur, envoie nous ton cri du corps par mail avant le 27 avril — on a hâte ! N’hésite pas à interroger les corps autour de toi — on aimerait aussi entremêler les générations et multiplier les points de vue.

***

Pour écouter toutes ces belles voix qui se mélangent c’est ici.

Caroline Dejoie et Patrycja Toczek, Petites oiselles de mauvais augure ou l’amour et la violence de Procné et Philomèle, 2020, performance, texte et mise en scène, plumes, miel, dispositif sonore et visuel, 15 min – dans le cadre de l’exposition « L’amour et la violence » organisée par l’atelier « Corps, genre, art » d’Efigies (voir ici la visite virtuelle).


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 28/08/2020

    […] Le texte de l’appel est ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search