Juin 2022 : Pourvu que des mondes

Cet édito cut-up vous est proposé par Maud, Claire et Coco, depuis une certaine caravane, aux confins de la Bretagne.

C’est pour ma peau trois sorcières qui dansent

Une nouvelle naissance qu’elles fabriquent

Mais qu’est-ce qui se montre à l’été, au bord de l’eau ?

Tout d’un coup, du temps.

Elles sont là dehors, gorgées d’aurore, et tard.

Bientôt le jour le plus long frétille.

La mer lance la musique, elles danseront après les oiseaux.

Pioupiou

Se recouvrir les poils de paillettes, chapeaux de papier, ça vibre, ça frissonne.

La chair se déploie, essuie l’humidité de leurs lessives mutuelles tombées du ciel.

Leurs os d’hiver se roulent dans les algues, jouant des vagues

Au bord du monde elles se souviennent.

Allons, c’est l’oubli sous la lune

Elles se demandent : une chipiserie ?

Un pipi qui porte leur nom !

En attendant, les stores, se désabîmer, nos dracènes à roulettes.

Des poussières pour désirer…

Habiter des étoiles de bric et de broc : veux-tu ?

Pourvu que des mondes…

Signé : les copines du bois flotté


Un jour une Jaseuse

Marie Penicaut rend hommage à l’immense Audre Lorde, Guerrière-Poétesse dans un article de notre rubrique Un jour une Jaseuse. Un texte doux et puissant pour vous inviter à (re)découvrir la vie et l’œuvre radicales de la poétesse. Caroline Dejoie a réalisé une très belle illustration pour accompagner ses mots.

Podcast

Rendez-vous jeudi 16 juin à 19h à la Baie Vitrée (Pantin) pour un moment d’écoute collective des Échos du futur, la fiction sonore des Jaseuses, en présence de toute l’équipe qui l’a réalisée ! Un moment doux fait de découverte, d’échanges et de célébration, autour du monde post-patriarcal que nous avons imaginé. Le lieu est accessible aux personnes à mobilité réduite. Entrée à 3€ (conseillé) pour soutenir le super lieu qui nous accueille. Il y aura aussi à boire et à manger à prix conseillés. Pensez à prendre de la monnaie pour nous faciliter la vie !


Nouvelles Jaseuses

Bienvenue à Marie Bobichon, Anna Berrard et Audrey Haensler, qui rejoignent le collectif ce mois-ci !

 ⚡On jase aussi par ici

:visage_festif: Vendredi 3 juin à la Mutinerie (Paris), nous avons célébré la parution aux Éditions du Cavalier bleu de Écrire à l’encre violette. Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, d’Aurore Turbiau, Margot Lachkar, Camille Islert, Manon Berthier et Alexandre Antolin. Des rencontres en librairies avec les auteurices sont prévues. Le 6 juillet, iels seront à la librairie LGBTI Les Mots à la Bouche, à Paris : plus d’info très bientôt !

:cœur_violet: Pour l’occasion, Sophie Benard signe une recension d’Écrire à l’encre violette sur l’Éclaireur : “Où sont les littératures lesbiennes ?”.

:trophée: Les Jaseuses ont eu le plaisir de faire partie du jury de la 11ème édition de Buzzons contre le sexisme, le concours de vidéos à destination des jeunes, créé par Matilda Education. Vous pouvez découvrir le palmarès et visionner les vidéos gagnantes ici. Pour participer au concours de l’an prochain, les informations sont .

:scintillements: Eva Belgherbi et Marie Gil ont écrit dans l’ouvrage Médiatrices des arts. Pour une histoire des transmissions et des réseaux féminins et féministes. De quoi poursuivre nos réflexions collectives sur les constellations créatrices !

:parapluie: Dans le recueil de Tan, TDS, témoignages de travailleuses et travailleurs du sexe, publié en mars dernier au Diable Vauvert, il y a un texte de Caroline Dejoie, parmi ceux d’autres personnes racontant leur expérience du travail du sexe.

:bougie: Le film de Patrycja Toczek Sacrum Profanum a été projeté au Sample à Bagnolet le 11 juin dans le cadre du festival Artemisia.

:nuage: Clara Joubert a créé Lost in translation, un podcast sur la traduction et l’interprétation qui donne la parole aux interprètes, aux traductrices, aux traducteurs, aux chercheuses et aux chercheurs dans ces domaines. Il est disponible gratuitement en ligne, ainsi que sur Deezer, Apple Podcasts et Spotify. Si vous avez des questions, une idée de thème ou, encore mieux, envie de participer à un épisode, écrivez à lostintranslation.lepodcast@gmail.com !

:canard: En parallèle du Festival d’Histoire de l’Art qui s’est tenu du 3 au 5 juin au château de Fontainebleau, Mathilde Leïchlé a co-animé l’atelier “Women in art” des Rencontres internationales étudiantes. Elle participe à l’épisode 10 du podcast de Jeunes Critiques d’Art, Pourvu qu’iels soient douxces – il y est question de la saison Urbain·es à la Condition publique de Roubaix et de la place de nos luttes dans les expositions. Le 9 juin, elle intervenait dans la journée d’étude des Doctoriales de la SERD, De la marge au scandale, avec une communication intitulée “Les violeurs sont-ils des monstres comme les autres ? Norme, marginalité et scandale dans les représentations des violeurs du second XIXe siècle en France”.

:écriture: Aurore Turbiau a publié un article, dans la revue universitaire québécoise @nalyses, à propos de la revue féministe Les Têtes de pioche : “Du récit de l’expérience vécue à l’avènement du sujet féministe révolutionnaire”.

:micro: Invitée du festival Raisons Sensibles, Adèle Cassigneul s’est entretenue avec Katy Barasc autour des écritures guerrières de Virginia Woolf et Monique Wittig. Vous pouvez écouter leur conversation sur le Mixcloud de Radio Radio. Pour Jeanne Magazine, elle a aussi discuté avec lae poétesse, comédien·ne et vidéaste Miel Pagès, à l’occasion de la parution de son livre La septième lèvre aux Éditions Blast.

:femme_enceinte: Claire Salles explorera la posture de chercheuse-doula à l’occasion de sa communication sur les grossesses queer au cinéma, dans le cadre de l’atelier du Réseau d’études pluridisciplinaires sur les paternités et les maternités. Elle dialoguera avec l’anthropologue et sage-femme Hélène Malmanche, qui interviendra sur : “Solophobie ? À propos de quelques observations sur les prises en charge médicales des maternités solo dans les centres d’assistance médicale à la procréation en France”. Jeudi 16 juin de 14h à 16h30 au Campus Condorcet (Aubervilliers), RDC, salle R19. Retransmission en ligne : inscription ici.

:monstre_jeu_vidéo: Le 17 juin, de 18h à 20h, Manon Berthier présentera ses travaux sur le lesbianisme dans les littératures de l’imaginaire sur la chaîne Twitch de Doctriz, à l’occasion de la sortie d’Écrire à l’encre violette.

:poupées_russes: Les 23 et 24 juin se déroulera le colloque du groupe COnTEXTES de l’Université libre de Bruxelles, un état des lieux des perspectives croisées entre sociologie de la littérature et études de genre. Camille Islert y parlera de ses recherches sur le renouvellement de la notion d’influence littéraire à l’aune des études de genre, en prenant l’exemple de Renée Vivien.

:soleil_avec_visage: Isaline Dupond Jacquemart donne une intervention artistique lors du colloque “Les migrations des plantes : modalités, ambivalences, enjeux” (24-25 juin) organisé par Bronwyn Louw et Marion Grange, doctorantes au Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL) au Théâtre du Parc (parc Floral de Vincennes).

 Ami·es des Jaseuses

:applaudissements: Le 11 juin, le collectif Les Bréchoises, coordonné par la jaseuse Marys Renné Hertiman, recevait le prix Hors Cases du Lyon BD Festival. Cette récompense fait suite à leur travail de matrimonialisation et de valorisation des femmes dans la bande dessinée.

:fée:Le Laboratoire Corps, genre, arts organise un atelier création de fanzine avec Andrée Ospina. L’occasion pour Andrée de présenter une partie de sa bibli gouine/queer itinérante BBQ. Ce sera en non-mixité choisie sans hommes cisgenres mercredi 15 juin de 18h30 à 21h au Bonjour Madame (Paris 11), et venez consulter la collection lors des permanences d’Andrée au Bonjour Madame les mercredi 15 et jeudi 16 à partir de 17h (la bibli n’est pas accessible aux hommes cis hétéros). Inscription à l’atelier en écrivant à corpsgenrearts@gmail.com.

:boum: Les ateliers CONTRE-FICTIONS (dessin d’après modèle et écriture expérimentale) proposés par Lucie Camous, Hélène Fromen et Arthur Menard-Salis ont lieu toute la semaine du 13 au 17 juin. Gratuit sur inscription en écrivant à ciecontrefictions@gmail.com. Samedi 18 juin : carte blanche de 14h à minuit (ateliers, performances, scène ouverte, DJ set), puis l’exposition issue de la semaine de création s’étendra jusqu’au 7 juillet. Tout ça au 6b, à Saint Denis !

:premier_quartier_de_lune_avec_visage: Le collectif Jeunes Critiques d’Art vous reçoit à DOC (Paris) samedi 18 juin de 14h à 22h pour La nuit n’en finit plus, restitution d’une nuit passée à écrire ensemble dans une exposition.

:cœur_bleu: L’association En corps organise le Festival des corps et des cœurs, du 22 au 24 juillet 2022, au Battement d’ailes en Corrèze. C’est un évènement féministe, ayant pour objet de discuter de nos rapports à nos corps, nos relations amoureuses, nos genres… Avec la culture du consentement comme fil rouge. Une écoute des Échos du futur animée par Claire Salles y est prévue… Ici vous trouverez toutes les infos et la billetterie.


Les fiertés c’est toute l’année. Mais happy pride quand même :cœur_violet::arc_en_ciel:

Conceptrices : Patrycja Toczek et Caroline Dejoie


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search