Effusion et métamorphoses des mondes – Workshop avec Isaline Dupond Jacquemart

Au cours de la semaine de Béguinage des Jaseuses (une semaine d’échanges et de vie en commun dans le Sud de la France du 16 au 24 août avec une poignée de Jaseuses), j’ai eu la joie d’organiser un workshop – moment de création collective – nommé « Effusion et métamorphoses des mondes  » et mêlant photographie, geste et écriture.

Chaque diptyque Germe/Geste a été réalisé par l’une des participantes au cours du workshop. Cette planche est l’assemblage de ces diptyques Germe/Geste, avant que chaque paire soit associée à un texte.

Présentes : Sophie Benard, Manon Berthier, Isaline Dupond Jacquemart, Lissania Elchire, Elise Huchet, Anna Levy, Cassandre Martigny, Emma Schneider, Marie Penicaut.

***

Comment imaginer le monde que nous souhaiterions habiter ? Un monde intérieur ou extérieur, un monde futur. Comment donner un nouveau souffle à notre capacité à fabuler – entamée par la réalité des inégalités vécues, par nos conditions matérielles de vie, par une organisation capitaliste de notre société ? Restaurons l’imagination des possibles, inventons de nouveaux liens… ou du moins, allons chercher le germe de cet horizon.

Grand soleil. Matinée lumineuse. Parmi les Jaseuses présentes au Béguinage, quelques-unes rejoignent le workshop. Il y a les cigales, la garrigue qui n’est pas loin. Chaque participante est invitée à glaner à l’extérieur un élément végétal, animal ou minéral, le germe de ce monde dans lequel chacune désir habiter. Plusieurs minutes de déambulation dans le jardin, une manière de porter un autre regard sur ce qui nous entoure. Quel élément retiendra l’attention ? Que garder de notre monde actuel et qui a, en soi et/ou de par notre regard, le germe d’un monde dans lequel une vie bonne est possible ? Documentons par l’image ces commencements. Fabriquons-nous un herbier qui recenseraient ces potentialités, sans pour autant les épuiser. Voici une archéologie des possibles. C’est l’effusion.

Un monde pour soi et qui résonne avec le nous, entre en réseau. Pourrait-on inviter l’autre à entrer dans cet univers ? Que ces modalités d’invitation participent à constituer ce monde en retour. Quel serait le geste de cet appel ? Chaque participante cherche ce signe de la main, contorsionne ses doigts, expérimente la mobilité de son poignet, use de sa paume ou du dos de celle-ci. Documentons par l’image ce geste.

Et puis prenons la plume pour écrire quelque chose au sujet de ce monde imaginé. Un poème, un essai, quelques mots… Un mystère, une description, une suggestion… La voie est libre. Enfin. Les éléments se connectent. Chaque participante reçoit alors le texte d’une autre. Une découverte. Une première porte. Elle est invitée à l’associer à une des paires d’images (germe/geste), une paire d’une autre, la sienne… Celle qui semble résonner avec le texte reçu : faire entrer en relation deux mondes pour en former un autre. Du germe au geste et du geste à la fabulation. C’est la métamorphose…

***

Nos effusions et métamorphoses de mondes en images et textes…

***

***

***

***

***

***

***

***

***

Images et textes © Sophie Benard, Manon Berthier, Isaline Dupond Jacquemart, Lissania Elchire, Elise Huchet, Anna Levy, Cassandre Martigny, Emma Schneider, Marie Penicaut.
 

Pour citer cet article : Isaline Dupond Jacquemart, "Effusion et métamorphoses des mondes – Workshop avec Isaline Dupond Jacquemart", in Les Jaseuses, 04/08/2021, https://lesjaseuses.hypotheses.org/3164.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search