Épisode 8 | Le rapport aux autres « Une faim de contact physique »

Pour les personnes confinées seules, le temps du confinement constitue une véritable expérience de la solitude : il s’agit d’une solitude inédite, totale, avec laquelle il faut apprendre à vivre. Les rares moments de contact – plus ou moins distants – avec d’autres sont vécus souvent comme des parenthèses précieuses permettant de se ressourcer. 

La solitude est vécue corporellement : elle se traduit par le besoin d’entrer en relation avec d’autres corps, cette “faim de contact physique”. Des corps que l’on peut toucher, qui peuvent nous toucher, qui peuvent recevoir nos paroles ou simplement nous faire face.

La sexualité est également perturbée par le confinement : pour les amoureu.x.ses séparé.e.s, la frustration grandit ; chez certaines personnes la libido est au point mort, perturbée par ce temps si spécial, alors que pour d’autres au contraire le désir sexuel renaît ou n’a jamais été aussi fort. Le temps du confinement est aussi le temps des fantasmes, ou des rêveries qui ont enfin le temps et la place pour s’épanouir.

Enfin, pour certaines personnes confinées avec d’autres, le confinement est parfois un moment privilégié de partage et de vie commune, une “vraie parenthèse de bonheur”. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.