Parler, écrire, subvertir : matérialité et politiques du langage chez Monique Wittig

Dans la continuité de notre programmation #Wittig2023, un nouvel atelier de recherche aura lieu le samedi 17 juin à La Mutinerie à Paris de 17h30 à 20h ! 

La légende dit que la vieille langue était capable de créer la vie ou au contraire de « frapper » à mort1

Intitulé Parler, écrire, subvertir : matérialité et politiques du langage chez Monique Wittig, cette fois-ci nous explorerons les pratiques langagières, matérialistes, littéraires et subversives dans la pensée et les œuvres littéraires de Monique Wittig. Noémi Chaland, Claire Pollet et Yannick Chevalier interviendront pour présenter leurs recherches autour des politiques du langage chez Monique Wittig, puis nous ouvrirons un moment de discussion collective avec le public présent et virtuel.

Intervenant-es :

Noémi Chaland est étudiante en Master 1 d’Arts Littératures et Langages à l’EHESS. Pour son mémoire elle s’intéresse au roman Les Guérillères de Monique Wittig, qu’elle étudie avec une approche linguistique et littéraire.
Claire Pollet est diplômée d’un Master 2 de Philosophie contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2021), au cours duquel elle a rédigé son mémoire de recherche sur les actions langagières et littéraires de Monique Wittig à l’aune des philosophies du langage ordinaire et pragmatique. Elle est membre des Jaseuses et de l’Association des Ami.es de Monique Wittig pour laquelle elle co-gère le site internet.
Yannick Chevalier est maitre de conférence de langue et stylistique française à l’Université Lyon 2. Ses travaux de recherche portent sur l’articulation entre genre et langue. Il a publié plusieurs articles sur l’œuvre littéraire de Monique et a co-dirigé, avec Benoit Auclerc, l’ouvrage Lire Monique Wittig aujourd’hui (2012). Il est également membre de l‘Association des Ami.es de Monique Wittig.

 

Programme :

Présentation par Claire Pollet (organisatrice de la séance)
L’abstraction poétique et linguistique du pronom et personnage elles dans Les Guérillères par Noémi Chaland

A la fois pronom et personnage, elles constitue une entité collective énigmatique, un signe non-référentiel, dont on ne sait jamais vraiment à quoi il renvoie. Et pourtant, elles prend toute la place du récit, se remplit de noms, d’histoires et de mythes. Elles demeure un personnage ouvert à l’interprétation, surgi du blanc de la page ou de nulle part, pour troubler l’ordre narratif et énonciatif du roman.

« Elles disent que cela peut être fait sans emphase » : politiques du langage et action littéraire chez Monique Wittig par Claire Pollet

Que fait Wittig au et par le langage dans ses œuvres littéraires ? Comment ses actions littéraires, matérielles et fictives permettent-elles de redévelopper sa théorie politique du langage ? Wittig brouille les frontières entre réalité, théorie et fiction, il s’agira alors de confronter sa littérature matérialiste aux théories du langage pragmatique pour saisir les actes littéraires et politiques qu’elle effectue.

Brutifier la langue par Yannick Chevalier
Discussion collective avec le public présent et en zoom

 

L’atelier est gratuit et ouvert à toustes. Chercheureuses ou non, spécialistes de Wittig ou non, sentez-vous les très bienvenu-es ! Une attention particulière est portée sur l’accessibilité des contenus dans le cadre des ateliers de recherche des Jaseuses.

Marie Morel, libraire au Comptoir des mots, tiendra une table-librairie avec plusieurs ouvrages, autour des thématiques abordées, disponibles à la vente.

Accessibilité : L’espace de La Mutinerie est accessible aux personnes à mobilité réduite, mais les toilettes ne sont pas accessibles en fauteuil roulant. La séance ne sera pas traduite en LSF.

L’évènement sera également diffusé sur Zoom et disponible sur ce lien !

 

Retrouvez l’évènement Facebook ici !



Citer ce billet
Claire Pollet (2023, 7 juin). Parler, écrire, subvertir : matérialité et politiques du langage chez Monique Wittig. Les Jaseuses. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qunp

  1. WITTIG Monique et ZEIG Sande, Brouillon pour un dictionnaire des amantes, s.l., Grasset, 2011, p. 134 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search