Brouillon pour un nouveau bestiaire

 

Nous avons le plaisir d’accueillir Wendy Delorme pour un atelier d’écriture intitulé Brouillon pour un nouveau bestiaire, le dimanche 26 mars à partir de 15h Chez Mona (à l’intérieur de la Cité Audacieuse, 9 rue de Vaugirard, à Paris) dans le cadre de notre programmation #Wittig2023.

« Elles disent qu’elles ont la force du lion la haine du tigre la ruse du renard la patience du chat la persévérance du cheval la ténacité du chacal. Elles disent, je serai la vengeance universelle. […] Elles disent qu’une fois qu’elles auront les armes à la main elles ne les abandonneront pas. Elles disent qu’elles secoueront le monde comme la foudre et le tonnerre.1 »

Le brouillon, c’est ce qu’on ne montre pas, ou peut-être qu’aux proches. Le brouillon est un germe, un élan, une direction. Donner à lire un texte qui porte en titre « brouillon » (comme le Brouillon pour un dictionnaire des amantes, de Monique Wittig et Sande Zeig, 1976), c’est affirmer, peut-être, que le texte pourrait trouver des prolongements, et inviter d’autres plumes aussi à s’en saisir.

Cet atelier d’écriture sera le brouillon collectif d’un nouveau lexique. Celui du bestiaire qui peuple la catégorie « femmes ». Suivant le principe de Zeig et Wittig, on imaginera un Brouillon pour un nouveau bestiaire qui rendrait leur honneur, leur panache, leur fierté à toutes les Poules, Poussins, Souris, Cochonnes ou Truies, Juments, Gazelles, Biches, Lapines, Louves, Chiennes, Vipères, Guenons, Baleine, Sardine, Morue, Thon, Puce, Chatte, Panthère, Tigresse, etc. Le brouillon d’un lexique qui aurait autant d’entrées que d’auteurices. Chacun·e s’emparerait de l’épithète de son choix, pour en récrire la mythologie. Plusieurs définitions pour la même animale pourraient se côtoyer – car nous sommes pluriel·les.

L’idée est simple : mettre en commun tous les termes animaliers servant à interpeller les femmes, à les dénigrer (ce qui en dit long du rapport de l’homme aux femmes mais aussi de l’humain à l’animal) et renverser le stigmate, pour laisser se déployer une autre narration.

L’atelier est en mixité choisie, pour les personnes femmes, lesbiennes, biEs et trans. Parce qu’il s’articulerait autour de l’écriture des vécus liés aux identités femmes. « Femme » est un terme flou, polysémique, une cage pour certain.es, un horizon désiré pour d’autres. Ici je m’adresse à celleux auxquel·les l’être-femme a été assigné à la naissance, que la personne ait embrassé cette assignation ou s’en soit échappé parce que ce n’était pas en accord avec son être profond. Je m’adresse aussi à celles qui n’ont pas été assignées comme telles mais qui ont fait ou vont faire ce chemin parce qu’elles se sentent, se savent, se veulent femmes.

15h-17h Atelier d’écriture animé par Wendy Delorme sur inscription en mixité choisie femmes, lesbiennes, biEs, trans
18h-19h Lecture d’extraits de Devenir Lionne (Lattès, 2023) par Wendy Delorme, ouvert à toustes
19h-20h Restitution publique de l’atelier d’écriture, ouvert à toustes

Accessibilité : l’espace de Chez Mona est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Participation à l’atelier gratuite sur inscription – 10 places disponibles. [COMPLET]
Merci de nous écrire à lesjaseuses.carnet@gmail.com pour réserver votre place.

Pour venir à la lecture publique à partir de 18h, merci de prévenir Chez Mona via ce lien.

Sophia Evezard, jaseuse et libraire au Comptoir des lettres, sera là avec une sélection de livres en lien avec la thématique de l’atelier !

Organisation par Caroline Dejoie.

Devenir Lionne, Wendy Delorme, Editions Lattès, 2023



Citer ce billet
Caroline Dejoie (2023, 1 mars). Brouillon pour un nouveau bestiaire. Les Jaseuses. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qune

  1. Monique Wittig, Les Guérillères, Les éditions de Minuit, 2019 [1969], p. 166. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search